La prison pour avoir fraudé sa belle-mère

Frédéric Durand frederic.durand@tc.tc Publié le 11 novembre 2015

Dany Athot a été condamnée à 10 mois de prison pour fraude.

©Tirée de Facebook

FAITS DIVERS. Dany Athot a été condamnée à dix mois de prison et trois ans de probation pour avoir fraudé son ex belle-mère, Thérèse Bourget, pour un montant de 31 000 $.

Les actes se sont déroulés entre 2007 et 2014, alors que Mme Athot a falsifié des chèques personnels de la victime, aujourd’hui âgée de 84 ans. Au total, 81 chèques ont ainsi été frauduleusement encaissés. À ce montant s’ajoutent des retraits pour une valeur similaire de plus de 30 000 $, qui n’ont cependant pas été inclus dans la poursuite.

« C’est triste, parce que pour ma mère, Dany était comme sa fille », indique Johanne Bourget, ex belle-sœur de la condamnée.

Celle-ci ne comprend pas que l’institution financière ait ainsi laissé passer autant de chèques falsifiés. « J’essaie de faire rembourser cet argent par la caisse, mais d’après moi, c’est de l’argent que ma mère ne récupérera jamais. C’est plate, parce qu’elle a travaillé toute sa vie pour amasser ça », ajoute Mme Bourget.

En manchette

La Commission jeunesse Gaspésie–Îles est en période de recrutement

La Commission jeunesse Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (CJGÎM) est heureuse de vous annoncer qu’elle poursuit ses actions régionales pour la mobilisation et le développement de la jeunesse. En effet, sous le thème Joins-toi à nous!, la Commission désire combler cinq postes de membres-administrateurs jeunes de 18 à 35 ans, dont au moins un poste dans chacune des MRC de la Gaspésie.

La prison pour avoir fraudé sa belle-mère

Frédéric Durand frederic.durand@tc.tc Publié le 11 novembre 2015

Dany Athot a été condamnée à 10 mois de prison pour fraude.

©Tirée de Facebook


FAITS DIVERS. Dany Athot a été condamnée à dix mois de prison et trois ans de probation pour avoir fraudé son ex belle-mère, Thérèse Bourget, pour un montant de 31 000 $.

Les actes se sont déroulés entre 2007 et 2014, alors que Mme Athot a falsifié des chèques personnels de la victime, aujourd’hui âgée de 84 ans. Au total, 81 chèques ont ainsi été frauduleusement encaissés. À ce montant s’ajoutent des retraits pour une valeur similaire de plus de 30 000 $, qui n’ont cependant pas été inclus dans la poursuite.

« C’est triste, parce que pour ma mère, Dany était comme sa fille », indique Johanne Bourget, ex belle-sœur de la condamnée.

Celle-ci ne comprend pas que l’institution financière ait ainsi laissé passer autant de chèques falsifiés. « J’essaie de faire rembourser cet argent par la caisse, mais d’après moi, c’est de l’argent que ma mère ne récupérera jamais. C’est plate, parce qu’elle a travaillé toute sa vie pour amasser ça », ajoute Mme Bourget.