InaugurationCimentMcInnis

Malgré la présence de quelques environnementalistes qui étaient tenus loin du site de la cimenterie par les policiers de la Sûreté du Québec, la classe d’affaires/politique québécoise était présente à l’inauguration de Ciment McInnis (CM) cet après-midi à Port-Daniel – Gascons.

Devant plus de 200 invités, des fournisseurs et sous-traitants pour la plupart et quelques dizaines d’employés de Ciment McInnis, le président du conseil d’administration de CM, Laurent Beaudoin, a confié à tous : « Nous y sommes arrivés, l’usine, la carrière, le terminal. La cimenterie dont on parle depuis si longtemps et que les Gaspésiens ont attendue avec patience, ce grand projet prend officiellement son envol. »

Rappelant que son objectif est « de faire de cette cimenterie à la fine pointe de la technologie le chef de file qu’elle mérite d’être », Laurent Beaudoin a rappelé que c’est en décembre 2011 qu’a été créé Ciment McInnis après que Beaudier ait acquis Cimbec.

« Mais au tout début de ce projet, en 1990, ce qui nous ramène près de 30 ans en arrière, pendant quelques décennies, Guy Rousseau et ses associés tenaient le bâton du pèlerin. Ils ont voulu développer sur ce terrain un projet unique au Québec », ajoute M. Beaudoin.

Répondant aux environnementalistes qui affirment que la cimenterie de Port-Daniel – Gascons sera la plus polluante de la province, Laurent Beaudoin assure que son entreprise «rehausse les normes environnementales de l’industrie. Le ciment sera l’un des plus responsables et celui dont l’empreinte écologique sera le plus faible. »

Pas de subventions

À la suite des déclarations de certains gouverneurs du nord-est des États-Unis qui affirmaient que CM avait bénéficié de plusieurs millions en subventions, le premier ministre Philippe Couillard a répété avec insistance que la cimenterie n’avait aucunement bénéficié de subventions de la part du gouvernement du Québec.

« La façon dont le gouvernement du Québec est intervenu financièrement dans ce projet mérite d’être dit, d’être répété jusqu’à Washington », lance M. Couillard qui assure qu’il « n’y a pas eu une cenne de subvention dans ce projet-là. Je veux que vous le sachiez et nous allons le répéter. »

Le dossier de la cimenterie a reçu un prêt commercial à un taux commercial d’Investissement Québec de 250 millions de dollars. En plus, Québec prend une part de 100 millions de dollars en capital-actions dans l’entreprise.

Des travailleurs…

On comptabilise plus de 3 millions d’heures de travail pour la construction de la cimenterie… Présentement, on affirme du côté de la compagnie que plus de 400 travailleurs (directs et indirects) sont rattachés à la cimenterie.

La construction a nécessité le coulage de 2,3 millions de tonnes métriques de béton et le branchement de 772 kilomètres de câbles.

La cimenterie exploitée par Ciment McInnis à Port-Daniel-Gascons aura une capacité de production annuelle (d’ici deux ans) de 2,3 millions de tonnes métriques de ciment.

90 % de la production sera expédiée par l’entremise de la voie maritime. Plus tard, la production sera expédiée par train.

La cimenterie utilise les technologies de fabrication les plus modernes dans l’industrie mondiale du ciment afin de répondre aux nouvelles normes environnementales américaines. Ainsi, chaque tonne de ciment produite aura un impact plus faible sur l’environnement.