EGagnonetfils

L’entreprise E. Gagnon et Fils, de Sainte-Thérèse-de-Gaspé, termine présentement la construction de son immense entrepôt frigorifique, situé près de son usine de transformation de produits marins, un projet de 1,3 M$ auquel le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 620 000 $.

Le nouveau bâtiment permettra à l’entreprise gaspésienne de  remplacer les 25 camions remorques réfrigérés afin d’entreposer ses produits congelés avant leur exportation aux États-Unis et au Japon. Aussi, le nouvel entrepôt réduira de façon considérable la consommation énergétique de l’entreprise.

« Nous sommes dans un marché mondial où la compétition vient d’un peu partout et cette aide du gouvernement nous permettra de devancer les échéanciers de certains projets. Cet entrepôt frigorifique nous permettra d’être encore plus performants. Avec toutes les rumeurs d’augmentation des quotas (de crabe) dans la Zone 12, cet entrepôt nous permettra de passer à d’autres projets comme l’automatisation et la mécanisation », explique le vice-président marketing chez E. Gagnon, Bill Sheehan.

L’immense bâtiment de 120 pieds de longueur par 46 pieds de largeur et 33 pieds de hauteur sera en opération dès le 1er mars prochain. C’est à ce moment que le système de réfrigération sera démarré pour atteindre -20 degrés Celsius, soit trois semaines plus tard.

Grosse usine

La capacité de l’entrepôt frigorifique est gigantesque. « Tout cela dépend du type de production, précise M. Sheehan. Par exemple, le crabe qui est notre plus grosse production, à 1500 livres la palette (125 palettes de produits par jour), on a une capacité de 550 palettes, donc on parle de tout près de 800 000 livres de produit. Après une semaine de production, l’entrepôt est plein. Ce n’est pas un entrepôt dédié à conserver le produit à long terme. Cela nous permettra d’éviter d’entreposer nos produits dans des camions remorque. »

À pareille date l’an prochain, une grande partie de l’entrepôt sera rempli de hareng et de macro pour les appâts. « Présentement on « stocke » nos appâts pour le printemps un peu partout où on trouve de l’espace, soit à Halifax, Moncton, Montréal ou encore Québec. Nous pourrons utiliser le nouveau bâtiment en période de production pour entreposer nos produits et après la saison, l’automne, elle servira pour les appâts pour la prochaine saison », ajoute M. Sheehan.

Cet entrepôt aura des effets bénéfiques pour l’entreprise qui désire obtenir la certification Global Food Safety Initiative (GFSI) qui garantit que les activités de l’entreprise sont respectueuses de l’environnement, ce qui s’avère un atout pour développer de nouveaux marchés à l’étranger.

2017 sera une grosse saison

La prochaine saison de pêche aux crabes pourra sans doute être classée d’historique. Comme le révélait Pêche Impact dans son numéro de décembre dernier, « l’année 2017 pourrait être plus profitable que jamais pour l’industrie du crabe des neiges du sud du golfe du Saint-Laurent, grâce à un stock montrant une grande vigueur. »

Le journal a appris que la biomasse commerciale disponible pour la prochaine saison aurait bondi de façon spectaculaire, de 58 808 à 99 000 tonnes pour la saison 2017.

E. Gagnon & fils

Depuis plus de 37 ans, E. Gagnon & fils ltée est implantée dans le milieu gaspésien, plus précisément à Sainte-Thérèse-de-Gaspé. L’entreprise emploie annuellement 500 personnes. Propriété de la famille Sheehan, E. Gagnon & fils ltée transforme annuellement plus de 5 millions de livres de homard, 5 millions de livres de crabe des neiges, 2 millions de livres de crabe commun et plusieurs millions de livres de crabe nordique (Jonah Crab). L’activité économique d’E. Gagnon & fils ltée génère des retombées de plus de 50 millions de dollars par année. L’entreprise commercialise ses produits sous la marque Gaspé Shore.