actproulxcellule

Selon le ministre de l’Éducation et responsable de la Gaspésie, Sébastien Proulx, il n’est pas question de mettre en place une cellule de crise interministérielle, comme réclamée par le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, dans le dossier des événements qui

« J’entendais monsieur Lelièvre dire qu’il fallait mettre en place une cellule de crise. Moi, je vous dirais qu’il faut continuer à faire ce qu’on fait présentement, c’est-à-dire de travailler de façon coordonnée avec différents ministères, avec les élus, les intervenants pour que les choses évoluent et c’est ce qu’on fait », affirme le ministre Proulx.

Le ministre Proulx tient à rassurer la population : les endroits sont sécurisés présentement. « Une chose est certaine, c’est que les analyses qui sont faites, la coordination et la concertation qui sont faites jusqu’à maintenant sont adéquates dans l’état actuel des choses. Au cours des derniers jours, je me suis assuré que tout soit en place pour assurer la sécurité des gens et des infrastructures », ajoute le ministre régional.

Interrogé sur la prochaine saison touristique et sur la mise en place de la Promenade de Percé, le ministre Proulx se montre optimiste. « Les réflexions sont en cours présentement. Dans le cadre de la Promenade permanente qu’on souhaite mettre de l’avant à Percé, il y a présentement des études qui se réalisent. Ces études portent sur les matériaux à utiliser, sur leur durabilité. Vous comprendrez que des tempêtes comme nous venons de vivre font partie de la réflexion pour s’assurer que si, on investit beaucoup d’argent sur les lieux pour la [la Promenade] rendre sécuritaire, nous pourrons faire face à des tempêtes comme celles qu’on a connues dernièrement. »

Rappelons que devant l’urgence de la situation, le député Gaétan Lelièvre demandait qu’une « cellule, sous forme de comité interministériel, soit mise en place. » Elle serait composée de représentants de chacun des ministères directement concernés : Sécurité Publique, Transports, Santé, Affaires Municipales, Tourisme et Environnement.

« La coordination et le leadership devraient être du ressort du ministre responsable de la région, Sébastien Proulx », ajoute le député Lelièvre. « L’objectif principal de ce comité est d’assurer la mise en place de moyens d’intervention à court terme afin d’assurer la protection des personnes et des biens, mais également la mise en place d’actions à moyen et long terme pour pallier aux enjeux de l’érosion du littoral gaspésien. »