Vente des hebdos gaspésiens : maires et préfète sont emballés


Publié le 16 juin 2017

Plusieurs maires de la région étaient présents à cette rencontre : M. Bernard Stevens, maire de Grande-Rivière, M. Claude Dauphin, directeur général de Radio Rocher Percé inc., Mme Nadia Minassian, préfète de la MRC du Rocher-Percé, Mme Louisette Langlois, maire de Chandler, M. Henri Grenier, maire de Port-Daniel – Gascons et M. André Méthot, président de Radio Rocher Percé inc.

©Photo Le Havre - Alain Lavoie

La majorité des maires de la MRC de Rocher-Percé ont fort bien accueilli la nouvelle de l’achat des trois hebdomadaires de TC Media par la Radio du Rocher-Percé, la semaine dernière.

« C’est une très bonne nouvelle et on ne peut vraiment pas dire le contraire », affirme le maire de Chandler, Mme Louisette Langlois. Elle ajoute : « C’est une très bonne nouvelle pour chez nous, une bonne nouvelle également pour ceux qui font l’information. Avec cette transaction, on s’assure d’être bien couvert chez nous. Oui, c’est une bonne nouvelle pour nous. »

Pour la préfète de la MRC du Rocher-Percé, Mme Nadia Minassian, l’importance des médias de proximité n’est plus à démontrer. « Nos médias écrits sont très importants. En Gaspésie, c’est difficile pour les élus de faire passer nos messages positifs. C’est important de garder nos médias localement où nous avons une certaine proximité avec les journalistes alors que nous sommes capables de vous interpeller quand nous avons de bons coups, ou encore de vous interpeller quand nous avons des messages à faire passer. Comme élus, nous recevons ça comme une très bonne nouvelle. Une très bonne nouvelle également parce que cela devient local un peu plus et que des gens locaux sont impliqués dans le dossier. »

Tout à fait d’accord avec les propos du maire de Chandler et de la préfète de la MRC, le maire de Grande-Rivière, M. Bernard Stevens indique que sa plus grande appréhension était que le Journal Le Havre change de nom. « Je voulais qu’ils (les patrons) conservent le nom du Havre. Et ce matin, sur le web on écrivait que les journaux allaient conserver leur propre identité. Vous savez, pour nous le Havre c’est important. Dans notre secteur du Rocher Percé, je crois qu’il n’y a pas un village qui n’a pas son havre. C’est sans doute pour ça qu’il y a plus de 40 ans, les propriétaires de l’époque l’ont nommé Le Havre. C’est un plus pour nous et une bonne nouvelle pour le développement économique. »

M. Henri Grenier, maire de Port-Daniel – Gascons a tenu à féliciter M. André Méthot, un homme « courageux, persévérant et un entrepreneur dans l’âme. »