La Sûreté du Québec recommande aux chasseurs de bien se préparer

La Sûreté du Québec recommande aux chasseurs de bien se préparer

Au cours des prochaines semaines, plusieurs milliers de chasseurs pratiqueront leur sport annuel soit la chasse à l'orignal ou encore la chasse au cerf de Virginie dans les forêts gaspésiennes de la Zone 1.

Crédit photo : Photo Depositphoto Scharfsinn.

Depuis la fin du mois de septembre, les chasseurs sont de plus en plus nombreux à investir les forêts pour s’adonner à leur activité favorite.

La Sûreté du Québec désire rappeler quelques conseils de sécurité pour garantir à tous une saison de chasse sans incident.

Chaque année, les policiers de la Sûreté du Québec doivent intervenir à la suite d’incidents reliés au respect des territoires de chasse, à l’abatage de bêtes, à l’utilisation négligente d’armes ou encore à la suite de disparition en forêt. Que vous pratiquiez la chasse à l’arc, à l’arbalète, à la poudre noire ou à la carabine, vous devez vous assurer d’agir de la façon la plus sécuritaire et courtoise possible, pour vous et vos confrères.

Le respect, c’est dans l’intérêt de tous

Le droit de chasser s’accompagne d’un devoir de partager les territoires de chasse. Tous ont le droit de pratiquer cette activité de façon paisible. C’est pourquoi le savoir-vivre et la compréhension mutuelle sont essentiels pour éviter les conflits qui pourraient mener à des actes répréhensibles. Si une situation conflictuelle émerge, il est du devoir de chacun de tenter de trouver une solution pacifique pour éliminer les tensions.

Utilisation des armes et visibilité

Une mauvaise utilisation des armes pendant la période de la chasse peut entraîner des blessures importantes, voire mortelles. C’est pourquoi la décision de tirer doit être réfléchie et suivre une identification visuelle satisfaisante de la cible. Toutefois, pour réduire les risques d’être blessé à la suite d’un incident, il est impératif que toute personne qui s’aventure dans un milieu boisé pendant la période de la chasse soit vêtue de couleurs voyantes.

Pensez-y, avant votre départ…

Certains milieux boisés où se pratique la chasse peuvent être difficilement accessibles si un incident survient et qu’une intervention des services d’urgence est nécessaire. Le cas échéant, il est important d’être suffisamment équipé pour pouvoir assurer sa survie jusqu’à leur arrivée. C’est pourquoi il est fortement recommandé de prendre les précautions suivantes avant de partir : consulter la météo, aviser un proche du lieu où vous chassez, porter des vêtements bien adaptés si vous devez passer une nuit en forêt, avoir une carte et une boussole et/ou un GPS, éviter de s’aventurer dans un secteur trop isolé ou non familier et vous munir d’une trousse de survie.

Votre trousse de survie devrait contenir un jeu d’outils de base, des bougies d’allumage, des articles de premiers soins, un couteau, des allumettes à l’épreuve de l’eau, une lampe de poche, un sifflet et une couverture légère traitée à l’aluminium. Emportez également des aliments riches en calories, tels que du chocolat et des sachets d’aliments déshydratés.

Notons qu’il est également important de vous réapproprier les techniques de lecture de cartes, boussoles et GPS avant votre départ. Si vous possédez un téléphone satellite, vous devez aussi connaître le numéro de téléphone des services d’urgence de la région où vous vous trouvez.

La Sûreté du Québec souhaite à tous une bonne saison de chasse. (Communiqué de presse)

 

  • Marcel Castilloux

    Très mauvais choix de photo:le port du dossard est obligatoire pour la chasse à l’orignal!! De plus, cette chasse se pratique très peu au fusil, comme sur la photo qui doit venir d’un site européen, j’imagine!