La saison de pêche au bar rayé est ouverte dans le sud de la Gaspésie

Publié le 18 juin 2017

La pêche au Bar rayé est très populaire dans le secteur du Rocher-Percé.

©Photo gracieuseté

C’est jeudi dernier qu’a eu lieu l’ouverture de la pêche au bar rayé au sud de la Gaspésie, que plusieurs mordus attendaient avec impatience. Pour pouvoir taquiner cette espèce combative, les pêcheurs doivent se conformer à certaines modalités, disponibles sur le site Internet du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP).

Bonne nouvelle pour les pêcheurs qui aiment se mesurer à ce poisson vigoureux : le MFFP annonçait en avril dernier qu’il sera permis de conserver 2 bars rayés durant toute la saison de pêche 2017, soit du 15 juin au 31 octobre. La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) invite naturellement les pêcheurs à se conformer à la réglementation en vigueur et à pêcher de façon éthique et responsable. Une fois la limite de prise atteinte, il est obligatoire d’arrêter de pêcher.

Le grand bonheur des pêcheurs sportifs sera sans aucun doute partagé par les commerçants de la région, qui profitent grandement des retombées économiques engendrées par ce nouveau créneau de pêche dont la popularité a explosé ces dernières années.

La FédéCP Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine a produit une affiche informative (ci-dessous) que vous pouvez apercevoir sur les berges de la Baie-des-Chaleurs et des municipalités concernées. Cette initiative a été rendue possible grâce au support financier du MFFP, dans le cadre de l’enveloppe régionale du programme de Relève et mise en valeur de la faune.

En attendant l’autorisation de pêcher le bar rayé dans le fleuve Saint-Laurent…

Puisque le nombre de captures de bars rayés dans le fleuve Saint-Laurent se fait de plus en plus nombreux, la FédéCP rappelle que la pêche de cette espèce est interdite dans ce secteur.

Depuis l’opération Renaissance, qui a permis depuis 2002 la réintroduction du bar rayé dans le fleuve, l’espèce présente des signes d’essor remarquable. Toutefois, malgré la vitalité et l’abondance de ce poisson, la pêche de cette espèce n’est toujours pas permise dans le Fleuve.

La FédéCP espère que le MFFP ajustera rapidement la réglementation assujettie à la pêche au bar rayé du fleuve Saint-Laurent afin de mettre en valeur et de rendre accessible cette ressource faunique convoitée de façon durable au Québec.

Pour terminer, où que vous soyez, si un bar rayé a mordu à votre hameçon, soyez certain de procéder à une remise à l’eau sécuritaire. Pour ce faire, la FédéCP vous invite à visionner cette capsule vidéo animée par Cyril Chauquet, de l’émission Mordu de la pêche. Elle est aussi disponible en version courte sur le site Internet pourquoipecher.com. Visionnez et partagez ! (Source: Fédération des chasseurs et pêcheurs du Québec)