Le Raid international Gaspésie se déplace vers Percé

Le Raid international Gaspésie se déplace vers Percé

Le Raid est une course d’orientation et d’endurance qui s’effectue en équipe de 2 avec assistance technique. En 3 jours, les raideurs doivent parcourir 300 km ou 150 km en ayant recours à la course, à la nage, au vélo, au canot et à des sections de cordes.

Crédit photo : Photo Gracieuseté RIG - Wladimir-Togumi

Bonne nouvelle pour Percé alors que pour sa 5e édition, le Raid international Gaspésie (RIG) se déplacera chez eux et accueillera des participants d’un peu partout dans le monde du 6 au 9 septembre.

Le tracé final n’est toujours pas connu et les organisateurs étaient toujours en repérage la semaine dernière au moment d’écrire ces lignes, mais chose certaine, les coureurs risquent encore une fois d’en avoir pour leur argent dans les plus belles contrées qu’offre la Gaspésie. Pour le coordonnateur Julien Cyr, il était naturel de déplacer l’événement dans le secteur après des éditions dans la Baie-des-Chaleurs et dans les Chic-Chocs, notamment.

« Un des objectifs c’est de faire rayonner internationalement la Gaspésie et en bougeant l’événement sur le territoire, en la fait rayonner dans son ensemble en offrant des parcours uniques. On a un taux de récurrence des athlètes relativement fort et comme on implique beaucoup d’orientation dans nos courses, c’est de faire découvrir de nouveaux secteurs sinon les gens vont se douter des parcours et on veut des niveaux égaux entre les compétiteurs. »

Convergence de la planète course

Depuis le début du Raid international Gaspésie, des coureurs en provenance de 20 pays ont convergé dans la région et plusieurs ont eu le coup de foudre, récidivant l’expérience aussitôt que faire se peut.

C’est notamment vrai pour les Estoniens Timmo et Joosep Tammemäe, équipe couronnée championne dans l’épreuve maîtresse du 300 km en 2016. « C’est vraiment l’élite mondial au niveau de l’orientation. Ce sont des athlètes de très haut niveau, et ça sera intéressant de les revoir », analyse Julien Cyr. Le duo brésilien Brou Aventuras sera aussi de retour après un an d’absence et en sera à une 4e course en 5 ans.

Parmi les autres pays représentés, l’Allemagne, le Mexique et la Syrie en seront à une première participation. Des coureurs italiens, anglais, américains et chinois prendront aussi le départ alors que 15 équipes internationales représentent 9 pays seront sur place. Un total de 81 équipes sont inscrites à l’événement et quelques places sont toujours disponibles, quoique la ligne de départ est somme toute assez complète.

Chose certaine la réputation du RIG n’est plus à faire alors qu’il a fait partie du top 15 mondial des courses multisports en extérieur (qui inclut les raids d’aventure et les courses Ironman) par le Outdoor Race World Tour.

« Notre image à l’extérieur est très très bonne. On a bonne réputation et ce qui fait notre force c’est justement ce bel accueil qu’on retrouve un peu moins dans les autres courses ailleurs, ajoute Julien Cyr. Comme on travaille toujours entre mer et montagnes – qui est pas mal notre marque de commerce en fait – ça fait qu’on passe dans les villages et des points de vue publics où la population est invitée à venir voir les athlètes. Ça fait une grosse différence. Certaines courses sont dans des secteurs très isolés et très reculés qui offrent des images magnifiques c’est certain, mais le contact avec la population est moins présent. C’est un des éléments qui nous démarque ici en Gaspésie. »

Athlètes locaux

À noter aussi que l’équipe de Chandler formée de Rémi Castilloux et Alex Clément représentera la MRC du Rocher-Percé pour une première fois, au départ du 150 km. En somme, 42 équipes régionales sont inscrites à l’une ou l’autre des distances, une croissance par rapport à l’année précédente.