Plusieurs centaines de Gaspésiens ont souligné le jour du Souvenir

Plusieurs centaines de Gaspésiens ont souligné le jour du Souvenir

Plusieurs dizaines de personnes étaient présentes en cette journée du Souvenir à Chandler. Ici, le maire de Grande-Rivière, M. Gino Cyr, a déposé une couronne de fleurs au pied du cénotaphe.

Crédit photo : Photo Alain Lavoie

D’anciens combattants, des membres de la Légion canadienne, des cadets, des maires, des conseillers, des représentants d’organismes publics et communautaires étaient sur les lieux pour souligner cette tradition du jour du Souvenir qui franchira le cap des 100 ans en 2018.

En effet, cela fait exactement 99 ans, le 11 novembre 1918, qu’a été signé l’Armistice mettant fin à la Première Guerre mondiale.

Jour du Souvenir

Selon la Légion canadienne, « le jour du Souvenir est un jour où tous les Canadiens se souviennent des hommes et des femmes qui ont servi et qui se sont sacrifiés pour notre pays. C’est un jour où nous encourageons chaque individu, jeune et vieux, à faire une pause, à rendre grâce et à se souvenir. »

Que ce soit à New Carlisle, New Richmond, Grande-Rivière ou encore à Chandler, plusieurs dizaines de personnes ont rendu hommage à nos soldats qui se sont sacrifiés ou qui ont lutté au péril de leur vie pour notre liberté dans tous les conflits et 20e et 21e siècle.

À Chandler, sur le coup des 11 heures, les cloches de l’église de la paroisse Saint-Cœur-de-Marie ont résonné. Au cours de la cérémonie, quelques localités et différents groupes sociaux et familles ont déposé des couronnes de fleurs au pied du cénotaphe.

Sur son FB samedi dernier, le maire de Grande-Rivière, Bernard Stevens, a écrit que plusieurs dizaines de personnes ont bravé le froid et le vent pour participer à l’inauguration du Parc Commémoratif des Anciens combattants à Grande-Rivière. Merci à tous ceux qui ont mis la main à la pâte pour préparer cet événement : le dg Kent, notre secrétaire Anick, M. Francis Dumont de la M.R.C, Sylvie Blais et Jaan-Francois Dea, responsables du Corps de Cadets des Anses, les cadets, M. Armand Godin au nom des Chevaliers de Colomb ainsi que notre curé. Précisons que la grande plaque contenant plus de 110 noms sera placée sur une grosse pierre. Il reste une douzaine de noms de vétérans à inscrire.

Partout au Canada, les vétérans et tous les participants aux activités du jour du Souvenir ont souligné la Première et la Seconde Guerres mondiales et surtout la bataille de Passchendaele, qui s’est terminée il y a 100 ans, le 10 novembre 1917.

Plusieurs milliers de Canadiens ont été tués lors de ces terribles combats, les plus affreux de ce siècle. Ajoutons que ce jour du Souvenir 2017 marque également le 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy qui s’est déroulée au cours de la Première Guerre mondiale entre le 9 et le 12 avril 1917 sur les territoires de Vimy et Givenchy-en-Gohelle et le 75e anniversaire du raid sur Dieppe.

L’Acte du Souvenir

Ils ne vieilliront pas comme nous, qui leur avons survécu.

Ils ne connaîtront jamais l’outrage ni le poids des années.

Quand viendra l’heure du crépuscule et celle de l’aurore,

Nous nous souviendrons d’eux.

Nous nous souviendrons d’eux.

Jour de l’Armistice

Le jour de l’Armistice fut instauré en 1919 à travers la majeure partie de l’Empire britannique, mais il était célébré le deuxième dimanche de novembre. En 1921, le Parlement du Canada adopta la Loi du jour de l’Armistice énonçant que des cérémonies seraient organisées le premier lundi de la semaine du 11 novembre, mais de ce fait l’évènement se trouvait jumelé avec l’Action de grâce. Pendant la plus grande partie des années 1920, les Canadiens soulignèrent cette journée sans organiser beaucoup de manifestations publiques. Les anciens combattants et leurs familles se rassemblaient à l’église et autour de monuments commémoratifs locaux, mais d’autres Canadiens y participaient.