Le froid intense perturbe la plongée de François Paradis

Jennifer Dubé jennifer.dube@tc.tc Publié le 13 février 2016

©TC Media - Jennifer Dubé

Le député de Lévis, François Paradis, plongeait samedi matin, sous les eaux glacées du Lac Delage à Québec, au profit de la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis et de son centre de cancérologie. Un événement qui a échoué à cause de problèmes techniques.

L'objectif de la collecte, lui, est une réussite et a dépassé du double les attentes, avec une somme amassée de 16 000$.

Atteint d'un cancer en 2013, François Paradis s'était lancé un défi, celui d'effectuer une plongée de 15 minutes dans les eaux glaciales du Lac Delage. Mais une défaillance technique ayant causé un flot continu d'oxygène dans l'équipement de François Paradis a forcé le député à mettre fin au défi après quelques minutes seulement. 

«Je suis orgueilleux, c'est la raison de ma déception», affirmait-il. M. Paradis a cependant vu dans cet imprévu une analogie avec la bataille que mènent les victimes du cancer. «Tout comme la lueur qu'on cherche à atteindre en cas de détresse quand on est sous l'eau glacée, les patients en traitement cherchent désespérément à retrouver la lumière.»

Supervisé, lui aussi, par l'équipe de Plongée Nautilus et par l’entraîneur Paul Boissinot, le député caquiste Éric Caire a complété le défi.

Le directeur général de La Fondation Hôtel-Dieu de Lévis, Denys Légaré, s'est dit enchanté de l'ensemble de l'événement, malgré les tournures imprévues de celui-ci. 

«Pour atteindre notre objectif de 38 M$ d'ici 2019, les activités comme celles-ci sont des plus importantes. Malgré un petit incident, le défi Paradis sous zéro reste parmi les activités de collectes de fonds les plus spectaculaires de cette campagne majeure.»

Jusqu’à maintenant, la fondation a amassé 32 M$ de dollars, ce qui correspond aux attentes du directeur général.

 

Le froid intense perturbe la plongée de François Paradis

Jennifer Dubé jennifer.dube@tc.tc Publié le 13 février 2016

©TC Media - Jennifer Dubé


Le député de Lévis, François Paradis, plongeait samedi matin, sous les eaux glacées du Lac Delage à Québec, au profit de la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis et de son centre de cancérologie. Un événement qui a échoué à cause de problèmes techniques.

L'objectif de la collecte, lui, est une réussite et a dépassé du double les attentes, avec une somme amassée de 16 000$.

Atteint d'un cancer en 2013, François Paradis s'était lancé un défi, celui d'effectuer une plongée de 15 minutes dans les eaux glaciales du Lac Delage. Mais une défaillance technique ayant causé un flot continu d'oxygène dans l'équipement de François Paradis a forcé le député à mettre fin au défi après quelques minutes seulement. 

«Je suis orgueilleux, c'est la raison de ma déception», affirmait-il. M. Paradis a cependant vu dans cet imprévu une analogie avec la bataille que mènent les victimes du cancer. «Tout comme la lueur qu'on cherche à atteindre en cas de détresse quand on est sous l'eau glacée, les patients en traitement cherchent désespérément à retrouver la lumière.»

Supervisé, lui aussi, par l'équipe de Plongée Nautilus et par l’entraîneur Paul Boissinot, le député caquiste Éric Caire a complété le défi.

Le directeur général de La Fondation Hôtel-Dieu de Lévis, Denys Légaré, s'est dit enchanté de l'ensemble de l'événement, malgré les tournures imprévues de celui-ci. 

«Pour atteindre notre objectif de 38 M$ d'ici 2019, les activités comme celles-ci sont des plus importantes. Malgré un petit incident, le défi Paradis sous zéro reste parmi les activités de collectes de fonds les plus spectaculaires de cette campagne majeure.»

Jusqu’à maintenant, la fondation a amassé 32 M$ de dollars, ce qui correspond aux attentes du directeur général.