Les paramédics de Grande-Rivière emboîtent le pas

Les paramédics de Grande-Rivière emboîtent le pas

Parmi les moyens de pression

C’est maintenant au tour des paramédics du Groupe Radisson de Grande-Vallée, Murdochville, Grande-Rivière, Mont-Louis et Sainte-Anne-des-Monts d’entamer une nouvelle ronde de moyens de pression.

Le tout survient exactement deux semaines après que leurs confrères et consœurs des Services ambulanciers Porlier eurent fait de même à Rimouski, Mont-Joli, Rivière-au-Renard et Gaspé. La grève débutera à la première heure ce jeudi 3 août et sera d’une durée déterminée. Les services essentiels seront évidemment maintenus et le Tribunal administratif du travail s’est assuré que les usagers ne souffriront pas des moyens de pression qui seront déployés.

Tous les quarts de travail seront effectués conformément à la convention collective et tous les appels de priorité de 0 à 7 seront traités de la façon habituelle. Les appels de priorité 8 (situation stable pour transfert non urgent) seront aussi traités de la façon habituelle, sauf en ce qui concerne le service de retour à domicile qui sera assuré du lundi au vendredi entre 12 h et 17 h. Qui plus est, le retour des escortes médicales ne sera pas assuré par les paramédics lors de transferts interhospitaliers (sauf si un patient est présent à bord du véhicule) et certaines tâches liées à la formation et au service de relations communautaires ne seront pas exécutées.

Le Groupe Radisson est représenté par la Corporation des services d’ambulance du Québec (CSAQ), qui avait présenté en juillet une offre pour le renouvellement des conventions collectives échues depuis le 31 mars 2015. L’offre avait été balayée du revers de la main par la partie syndicale. On y retrouvait par exemple un gel salarial pendant 2 des 5 années de la future convention et le retrait de tout ce qui touche les activités de formation obligatoires imposées, comme les frais de déplacement, les repas et le matériel.