Île-Bonaventure: un patrimoine gaspésien à découvrir

Île-Bonaventure: un patrimoine gaspésien à découvrir

Les travaux en cours présentement à la Maison Paget sur l’Île-Bonaventure.

(Par Thierry Haroun) Le patrimoine bâti de l’île-Bonaventure continue de profiter de travaux de rénovation voire de reconstruction. Notre collaborateur Thierry Haroun a constaté les travaux en compagnie du directeur du Parc de l’île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, Rémi Plourde. (N.D.L.R.).

Tout a commencé au tournant des années 2000 avec les travaux de rénovation des bâtiments qui constituent ce qu’on appelle la Place Robin, dont le Chafaud.

Puis, cette aventure de redonner vie à des bâtiments qui renvoient à une époque désormais révolue, mais combien importante dans la marche historique de la Gaspésie, s’est poursuivie sur l’Île-Bonaventure, où la poésie des lieux en ces jours d’automne vous traverse le corps comme autant de vents qui sifflent sur ses berges qu’échancre la mer depuis toujours.

Des bâtiments, datant de 1830 à 1940, jonchent le paysage insulaire parfois doux, parfois ingrat. Des témoins d’un autre siècle, servant à la pêche, comme domicile permanent, temporaire, touristique ou comme lieu de villégiature, selon les époques.

Authenticité

La patine du temps a laissé des marques sur ces bâtiments suivant l’expropriation des familles en 1970 et qui, pour certains, ont été abandonnés faute d’entretien.

D’autres encore ont pu être sauvés voire reconstruits à l’identique grâce à un programme du gouvernement du Québec qui y a investit près de 4M$ depuis quelques années sur 25 bâtiments.

Le directeur du Parc, Rémi Plourde, nous a accompagné pendant deux heures sur cette mythique île qui a tant d’histoires à raconter, mais qu’elle semble garder pour elle-même. Qu’importe, M. Plourde a bien des choses à dire quant à l’importance de préserver ce patrimoine bâti.

Un second souffle

« Restaurer des bâtiments, c’est aussi leur donner une deuxième vie, leur donner des utilisations. Dans la Maison Lebouthillier par exemple on y fait de l’interprétation, dans l’ancien entrepôt, on y retrouve un restaurant et le cookroom sert de bâtiment d’accueil. On peut entrer à l’intérieur de ces bâtiments et observer les éléments d’architecture et de voir sa construction qui est très représentative des bâtiments datant du 19e siècle », raconte M. Plourde qui nous fait visiter le chantier qui est en cours.

Celui-ci consiste à reconstruire à l’identique la Maison Paget, une famille française qui s’est installée sur l’Île au milieu du 19e siècle. Les travaux devraient être complétés en novembre. Une autre maison sera aussi reconstruite tout près dans un proche avenir. Bref, un patrimoine collectif à découvrir!