Hélène Desaulniers représentera la CAQ dans Bonaventure

Hélène Desaulniers représentera la CAQ dans Bonaventure

Hélène Desaulniers (à droite) a été présentée par l'une des candidates étoiles de la CAQ, Sonia LeBel, ex-procureure en chef de la Commission Charbonneau.

Crédit photo : Photo Gracieuseté

Alors que les candidats de trois autres grands partis étaient connus dans le comté de Bonaventure, voilà que la CAQ a annoncé ses couleurs en dévoilant que leur choix a été arrêté sur Hélène Desaulniers.

Cette dernière est une jeune entrepreneure de 33 ans propriétaire et intervenante de l’entreprise La Patte Complice, qui œuvre dans le domaine de la zoothérapie. Mère de deux enfants et directrice dans un CPE, Hélène Desaulniers réside à Paspébiac et s’est installée dans la région il y a près d’un an. Dans le passé, elle a notamment été directrice générale de la station récréotouristique Gallix à Sept-Îles, ayant étudié en administration à l’Université Laval.

Sa candidature a été présentée par Sonia LeBel, une caquiste bien connue pour son rôle de procureure en chef de la Commission Charbonneau, qui avait de bons mots pour elle. « La Gaspésie est déjà une terre de rêves, il faut aussi en faire une terre de projets. Nous avons besoin de main-d’œuvre, d’entrepreneurs et de familles qui s’installent ici, et c’est exactement ce que représente Hélène. »

La principale intéressée explique de son côté qu’elle a choisi de s’engager en politique active après s’être retrouvée parfaitement dans le programme que propose la CAQ, mentionnant que l’éducation doive devenir une réelle priorité, que les patients en santé puissent être traités régionalement et que les aînés puissent vieillir dans leur communauté et dans la dignité. « Notre comté sera fier et fort dans un Québec attentif et ambitieux, et tout cela, dans un Canada encore plus prospère », a indiqué Hélène Desaulniers via communiqué.

François Legault étant souvent monté aux barricades contre la filière éolienne et la cimenterie de Port-Daniel, deux vecteurs économiques d’importance en Gaspésie, restera maintenant à voir si le discours du chef minera les intentions de vote pour son parti et ses candidats dans la région.