Desjardins investit plus de 900 000$ pour des projets en Gaspésie

Desjardins investit plus de 900 000$ pour des projets en Gaspésie

Une somme de 250 000$ servira notamment à faciliter le transfert de 15 entreprises de pêche au homard sur 4 ans pour le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie.

Crédit photo : Photo Le Pharillon – Archives

Le Mouvement Desjardins a annoncé ce matin des investissements de 910 000$ pour la Gaspésie, en vertu de son fonds de développement de 100 millions lancé en 2016 pour soutenir des projets porteurs en région.

Si 250 000$ avait déjà été octroyé plus tôt pour la reconstruction du Théâtre de la Vieille Forge à Petite-Vallée, le même montant sera investi pour le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie ainsi que pour la Chambre de commerce Baie-des-Chaleurs.

Dans un premier temps, la somme servira pour faciliter le transfert de 15 entreprises de pêche au homard sur 4 ans, dans un contexte où la relève peine à trouver le financement nécessaire pour l’acquisition d’une entreprise de pêche. En second lieu, l’autre quart de million de dollars permettra l’accompagnement pour des projets de transfert d’entreprise à des investisseurs de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine. Cet accompagnement pourrait se traduire par une aide allant jusqu’à 30 000 $, nécessaire à la réalisation d’une mise de fonds pour faciliter un transfert.

À noter également une somme de 100 000$ pour la stratégie de développement « Mer et Montagne » du Mont Saint-Joseph à Carleton-sur-Mer, pour le positionner comme un pôle d’attraction et de rétention majeur dans le circuit touristique de la Gaspésie. Plus concrètement, cette aide contribuera à la mise en place d’un spectacle immersif, à l’installation de géodômes en formule prêt-à-camper et au développement d’activités de plein air.

Enfin, un montant de 60 000 $ ira Technocentre des technologies de l’information et des communications (TCTIC) pour soutenir le développement de l’économie numérique des entreprises de la région. Des chantiers de discussion sur la stratégie numérique seront mis en place afin de définir les orientations les plus propices au développement économique.

« Ces projets sont un bel exemple de coopération à l’état pur, contribuant chaque jour à bâtir quelque chose de solide, de grand et de beau pour nous tous, pour nos enfants et nos petits-enfants, remarque Annie P. Bélanger, présidente du conseil régional Bas-Saint-Laurent, Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine chez Desjardins. La force du nombre, la confiance et la conviction permettent de contribuer à un développement économique responsable, durable et humain. »