Jules Bélanger est nommé « Patriote gaspésien 2015 »

Société nationale Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Publié le 30 mai 2015

Jules Bélanger, éducateur et Gaspésien engagé.

©Photo courtoisie Éditions Boréal

C’est en commémoration de la Journée nationale des Patriotes que, coïncidant avec la tenue de son Assemblée générale annuelle, la Société nationale Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine a tenu à reconnaître la contribution exceptionnelle de monsieur Jules Bélanger à l’avancement de la collectivité gaspésienne et québécoise en le désignant « Patriote gaspésien 2015 ».

Monsieur Bélanger, originaire de Nouvelle, est le quatrième enfant d’une famille de dix-huit. Privilégié, en 1944, de pouvoir poursuivre des études classiques, il cheminera jusqu’à accéder à ce qui sera une longue et fructueuse carrière dans l’enseignement, au séminaire de Gaspé tout d’abord puis, en 1969, doctorat en littérature française de l’université de Rennes (France) en mains, au Collège de la Gaspésie qu’il contribuera à édifier. Son travail assidu et son engagement, en feront un acteur essentiel de la mise sur pied de ce qui deviendra le musée régional de la Gaspésie, aujourd’hui hôte du Centre d’archives régional, de la radio communautaire de Gaspé et de la revue Gaspésie, consacrée à l’histoire régionale. Il participera aussi à titre d’auteur, avec Marc Desjardins et Yves Frenette, d’Histoire de la Gaspésie, publié chez Boréal Express en 1981. En 1987, c’est à lui que l’on fait appel pour accueillir à Gaspé, sur le site du Monument à Jacques Cartier, le président de la République française, monsieur François Mitterand à son arrivée en terre Québécoise.

Tout au long des décennies écoulées, Jules Bélanger se fait un militant aussi déterminé qu’actif, pour la valorisation de l’histoire et du patrimoine régional et québécois, en même temps que, valeurs indissociables, pour celles de la promotion de la langue française et de l’émancipation culturelle, sociale et politique de la société québécoise, allant jusqu’à être candidat à une élection québécoise. Reconnaissant son engagement et son mérite, il est fait officier de l’Ordre national du Québec en 2006. Encore aujourd’hui, il répond « présent » pour la défense des enjeux qui confrontent ses concitoyens et concitoyennes, sa Gaspésie, son Québec.

C’est ce genre d’engagement que l’on voit servir de modèle à notre jeunesse. En même temps qu’il témoigne de la résilience de nos ancêtres, il nous rappelle la ferveur et la ténacité nécessaires pour assurer la pérennité de la nation et du peuple du Québec.

Je me souviens.

Ainsi, fruit d’une réflexion amorcée il y a plus de 18 mois, la Société nationale Gaspésie– Îles-de-la-Madeleine livre une première manifestation de sa politique de commémorations mémorielles. La distinction de Patriote Gaspésien, décernée en cette Journée nationale des Patriotes, vise à identifier et à inscrire dans notre mémoire collective des exemples, puisés à travers des personnages, actuels ou passé, des lieux de mémoire ou des événements, lesquels participent à forger en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine le Québec d’aujourd’hui, épris de liberté et de démocratie.

Pour cette édition inaugurale, la Société nationale Gaspésie– Îles-de-la-Madeleine a sollicité son partenaire privilégié, le Mouvement national des Québécoises et Québécois, afin de décerner à monsieur Jules Bélanger la « Médaille de bronze » des sociétés nationales et Saint-Jean-Baptiste, en témoignage de la haute estime que nous témoignons à son oeuvre. Que ses efforts portent de beaux fruits.

En manchette

Profitez des plaisirs du BBQ sans risque

Cuisiner au BBQ offre plusieurs avantages : profiter du beau temps avec les gens que vous aimez, donner un goût particulier aux aliments que vous grillez, déguster des aliments savoureux avec peu de matières grasses… Mais dans certaines conditions, la cuisson au BBQ pourrait également être nocive pour la santé.

Knight of Cups: pour la beauté des images de Terrence Malick

Nous ne savons pas trop pourquoi à chaque nouveau film de Terrence Malick, nous nous laissons avoir, nous nous risquons à le louer et restons surpris de ne pas être aussi éblouis que certains critiques plus pointus, plus cérébraux, plus sensibles au cinéma de ce mythique réalisateur américain disent l’avoir été.

Jules Bélanger est nommé « Patriote gaspésien 2015 »

Société nationale Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Publié le 30 mai 2015

Jules Bélanger, éducateur et Gaspésien engagé.

©Photo courtoisie Éditions Boréal


C’est en commémoration de la Journée nationale des Patriotes que, coïncidant avec la tenue de son Assemblée générale annuelle, la Société nationale Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine a tenu à reconnaître la contribution exceptionnelle de monsieur Jules Bélanger à l’avancement de la collectivité gaspésienne et québécoise en le désignant « Patriote gaspésien 2015 ».

Monsieur Bélanger, originaire de Nouvelle, est le quatrième enfant d’une famille de dix-huit. Privilégié, en 1944, de pouvoir poursuivre des études classiques, il cheminera jusqu’à accéder à ce qui sera une longue et fructueuse carrière dans l’enseignement, au séminaire de Gaspé tout d’abord puis, en 1969, doctorat en littérature française de l’université de Rennes (France) en mains, au Collège de la Gaspésie qu’il contribuera à édifier. Son travail assidu et son engagement, en feront un acteur essentiel de la mise sur pied de ce qui deviendra le musée régional de la Gaspésie, aujourd’hui hôte du Centre d’archives régional, de la radio communautaire de Gaspé et de la revue Gaspésie, consacrée à l’histoire régionale. Il participera aussi à titre d’auteur, avec Marc Desjardins et Yves Frenette, d’Histoire de la Gaspésie, publié chez Boréal Express en 1981. En 1987, c’est à lui que l’on fait appel pour accueillir à Gaspé, sur le site du Monument à Jacques Cartier, le président de la République française, monsieur François Mitterand à son arrivée en terre Québécoise.

Tout au long des décennies écoulées, Jules Bélanger se fait un militant aussi déterminé qu’actif, pour la valorisation de l’histoire et du patrimoine régional et québécois, en même temps que, valeurs indissociables, pour celles de la promotion de la langue française et de l’émancipation culturelle, sociale et politique de la société québécoise, allant jusqu’à être candidat à une élection québécoise. Reconnaissant son engagement et son mérite, il est fait officier de l’Ordre national du Québec en 2006. Encore aujourd’hui, il répond « présent » pour la défense des enjeux qui confrontent ses concitoyens et concitoyennes, sa Gaspésie, son Québec.

C’est ce genre d’engagement que l’on voit servir de modèle à notre jeunesse. En même temps qu’il témoigne de la résilience de nos ancêtres, il nous rappelle la ferveur et la ténacité nécessaires pour assurer la pérennité de la nation et du peuple du Québec.

Je me souviens.

Ainsi, fruit d’une réflexion amorcée il y a plus de 18 mois, la Société nationale Gaspésie– Îles-de-la-Madeleine livre une première manifestation de sa politique de commémorations mémorielles. La distinction de Patriote Gaspésien, décernée en cette Journée nationale des Patriotes, vise à identifier et à inscrire dans notre mémoire collective des exemples, puisés à travers des personnages, actuels ou passé, des lieux de mémoire ou des événements, lesquels participent à forger en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine le Québec d’aujourd’hui, épris de liberté et de démocratie.

Pour cette édition inaugurale, la Société nationale Gaspésie– Îles-de-la-Madeleine a sollicité son partenaire privilégié, le Mouvement national des Québécoises et Québécois, afin de décerner à monsieur Jules Bélanger la « Médaille de bronze » des sociétés nationales et Saint-Jean-Baptiste, en témoignage de la haute estime que nous témoignons à son oeuvre. Que ses efforts portent de beaux fruits.