Chandler implante un marché public

Chandler implante un marché public

Benoit Moreau et Daniel Gallagher devant le site où sera implanté le marché public.

Crédit photo : Photo Ariane Aubert Bonn

(Un texte d’Ariane Aubert Bonn) – C’est tout un quartier touristique qui est en train de se développer le long du littoral de Chandler avec, maintenant, un marché public qui s’implantera près de la gare.

Depuis quelques années, la berge foisonne en matière de développement touristique. Circuit des Bâtisseurs, Bourg de Pabos, Nova Lumina, plages surveillées, service de location d’équipement de Vorace Plein air, sans compter le développement de la rue Commerciale avec de nouveaux commerces offrant la vue sur la mer et le restaurant Attablé à la marina. S’ajoute au nombre un marché public dont l’implantation débutera sous peu.

Le projet d’une envergure de 60 000$ comportera des kiosques permanents sur pieux pour les marchands et sera situé directement en face de la gare, point de départ de Nova Lumina et de Vorace Plein air. L’endroit prendra des airs de place publique et permettra de redonner vie à l’ancien terrain de l’usine Gaspésia. « C’est une première étape de développement, mais de nombreux autres projets récréotouristiques sont à venir pour ce secteur », explique le coordonnateur municipal Benoit Moreau.

Vitrine pour les commerçants locaux

Les exposants du marché pourront faire connaître leurs commerces situés aux quatre coins de la Gaspésie et les vocations du lieu seront multiples. Le regroupement des artistes et artisans du Rocher-Percé est au cœur de la conception du projet. Pour le secrétaire du regroupement, Daniel Gallagher, cette vitrine au cœur du quartier touristique permettra de diriger les touristes vers la boutique-atelier située un peu en retrait. « On veut mettre en valeur tous les produits du terroir que ce soit de l’art, de l’artisanat ou des produits alimentaires. On veut que le lieu puisse servir de marché de Noël, de marché aux puces aussi », ajoute-t-il. De plus, les artistes pourront travailler directement sur place pour que le public puisse les voir à l’œuvre.