Une année record pour Sauvetage Adrénaline!

Une année record pour Sauvetage Adrénaline!

Plus de 60 personnes ont participé à cette 26e édition de Sauvetage Adrénaline à Chandler.

Crédit photo : Photo courtoisie Sauvetage Adrénaline.

Dominique Giroux, l’initiatrice de Sauvetage Adrénaline (S.A.) , à Chandler, n’en revenait pas : « Sauvetage Adrénaline, c’est fantastique. C’est une année record! »

Et Madame Giroux a tout à fait raison. L’organisation a amassé plus de 39 600 $ cette année.

« C’est énormément d’argent pour une place comme ici. Qu’est-ce qui fait que S.A. est si populaire ? Je crois que les gens, après 23 ans, croient fermement en Sauvetage Adrénaline. Les gens voient vraiment tout ce que S.A. fait dans la population comme le bien-être, la santé, etc. J’ai de plus en plus de médecins qui nous offrent des commandites. J’ai même des entreprises qui me contactent… cela signifie que je n’ai plus besoin de les appeler. »

Dominique Giroux explique que les gens d’affaires, commerçants et grands donateurs viennent en très grande majorité de la MRC du Rocher-Percé.

60 participants

On le répète encore cette activité a connu un gros succès. « Cette année, nous avions plus de 56 jeunes et six adultes. La formule est excellente », précise Mme Giroux.

Cette dernière rappelle que plusieurs personnalités de la région étaient sur place afin de participer à cette activité ou encore rencontrer les gens. Des médecins ont participé à S.A., la députée-ministre, Mme Lebouthillier, était sur les lieux tout comme le maire de Grande-Rivière, M. Gino Cyr, et Mme la préfète de la MRC, Mme Nadia Minassian.

Grâce aux sous amassés, Sauvetage Adrénaline pourra poursuivre ses activités. « Cette année, nous aurons trois plages à surveiller. C’est beaucoup, et tout ça grâce à Sauvetage Adrénaline. Ces plages sont Newport, la troisième plage à Pabos-Mills et je vais garder Pabos qui fonctionne très bien. »

Dominique Giroux précise qu’en plus des trois plages, les investissements seront réalisés dans l’achat d’aquaplanes et dans le renouvellement des équipements d’entraînement.