Une pétition contre le transport d'hydrocarbures

Jean-Philippe Langlais jean-philippe.langlais@tc.tc Publié le 24 août 2015

Stéphane Poirier, Benoît Saint-Hilaire et Martin Poirier, de Non à une Marée Noire dans le Saint-Laurent.

©Photo gracieuseté

Le groupe citoyen «Non à une marée noire dans le Saint-Laurent» lance une pétition à l'Assemblée nationale afin de manifester son opposition aux projets de transport des hydrocarbures.

«Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a autorisé, le 17 juillet dernier, la compagnie albertaine Chaleur Terminals Inc. à transporter, stocker, manipuler et charger à bord de navires au port de Belledune, Nouveau-Brunswick, du pétrole non conventionnel. Le projet prévoit le passage, au coeur de nombreuses villes du Québec, dont Rimouski, de deux convois de 120 wagons de pétrole de schiste ou de pétrole bitumineux à chaque jour, ce qui représente le transport de 1,2 millions de barils par semaine», expliquent les porte-parole du mouvement, Stéphane Poirier, Martin Poirier et Benoît Saint-Hilaire.

Dans le cadre du dépôt de la pétition à l'Assemblée nationale, le député de la circonscription de Rimouski, Harold Lebel a accepté d'agir à titre de député intermédiaire. La population pourra signer la pétition en ligne sur le site de l'Assemblée nationale à compter du mardi 25 août et ce, pour une durée de 3 mois.

Les membres du groupe «Non à une marée noire dans le Saint-Laurent» affirment n'afficher aucune partisannerie. Ils tiennent à rappeler que cette démarche s'inscrit dans une démarche citoyenne uniquement.

En manchette

Au moins 36 morts dans un attentat à l'aéroport d'Istanbul

TURQUIE. Au moins 36 personnes (au moment d'écrire ces lignes) ont été tuées à la suite de deux explosions qui ont ébranlé l’aéroport international d’Istanbul, mardi, ont indiqué les autorités turques. Le bilan pourrait toutefois s’alourdir, ont-elles prévenu.

Ikea Canada rappelle des millions de commodes

BURLINGTON, Ont. – Ikea rappelle au Canada des millions de commodes qui peuvent basculer si elles ne sont pas fixées au mur, à la suite d’accidents parfois mortels qui sont survenus aux États-Unis depuis un quart de siècle.

Une pétition contre le transport d'hydrocarbures

Jean-Philippe Langlais jean-philippe.langlais@tc.tc Publié le 24 août 2015

Stéphane Poirier, Benoît Saint-Hilaire et Martin Poirier, de Non à une Marée Noire dans le Saint-Laurent.

©Photo gracieuseté


Le groupe citoyen «Non à une marée noire dans le Saint-Laurent» lance une pétition à l'Assemblée nationale afin de manifester son opposition aux projets de transport des hydrocarbures.

«Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a autorisé, le 17 juillet dernier, la compagnie albertaine Chaleur Terminals Inc. à transporter, stocker, manipuler et charger à bord de navires au port de Belledune, Nouveau-Brunswick, du pétrole non conventionnel. Le projet prévoit le passage, au coeur de nombreuses villes du Québec, dont Rimouski, de deux convois de 120 wagons de pétrole de schiste ou de pétrole bitumineux à chaque jour, ce qui représente le transport de 1,2 millions de barils par semaine», expliquent les porte-parole du mouvement, Stéphane Poirier, Martin Poirier et Benoît Saint-Hilaire.

Dans le cadre du dépôt de la pétition à l'Assemblée nationale, le député de la circonscription de Rimouski, Harold Lebel a accepté d'agir à titre de député intermédiaire. La population pourra signer la pétition en ligne sur le site de l'Assemblée nationale à compter du mardi 25 août et ce, pour une durée de 3 mois.

Les membres du groupe «Non à une marée noire dans le Saint-Laurent» affirment n'afficher aucune partisannerie. Ils tiennent à rappeler que cette démarche s'inscrit dans une démarche citoyenne uniquement.