Promenade: le maire Boudreau attend toujours une réponse de Québec

Publié le 22 décembre 2015

La promenade de Percé.

©TC Media - Thierry Haroun

INFRASTRUCTURE. (Par Thierry Haroun) Pour le maire de Percé, André Boudreau, il est grand temps que Québec confirme son engagement et donc le financement pour la construction d'une toute nouvelle promenade.

Qui se promène à Percé ces temps-ci constatera à quel point cette infrastructure touristique foulée par des centaines de milliers de touristes en saison estivale est dans un état de désuétude avancée. La dernière tempête de mer qui s'y est abattue à la fin octobre a été, franchement dit, sa mise à mort.

On a quand même eu des discussions de coulisses (avec Québec), je vous dirais, sauf qu'il y a une urgence que des gens ne semblent pas comprendre concernant ce dossier.

André Boudreau

C'est dans ce contexte que le maire, André Boudreau, lance un cri d'alarme à Québec pour obtenir une réponse officielle quant à son véritable engagement pour la reconstruire dans son entièreté plutôt que de procéder à des réparations temporaires. Au téléphone, le ton était visiblement à l'impatience pour M. Boudreau. « On a quand même eu des discussions de coulisses (avec Québec), je vous dirais, sauf qu'il y a une urgence que des gens ne semblent pas comprendre concernant ce dossier. La promenade est drôlement importante pour l'industrie touristique et drôlement importante pour la protection du littoral. Pour nous, c'est clair, on veut se diriger vers une solution permanente et pour ça il faut se grouiller, là! »

Bien conscient que beaucoup de travail reste à faire pour débuter les travaux « comme finaliser les plans et devis, faire les tests nécessaires, confirmer les moyens qu'on va prendre et confirmer les différentes ententes avec les ministères... Sauf que nous, à la Ville, on a fait notre travail. On a présenté notre plan au gouvernement et on attend une réponse officielle. Écoutez, on ne peut pas investir un million de dollars (pour une réfection temporaire suivant la dernière tempête) puis après investir 10 autres millions pour tout reconstruire. Nous on vise une solution permanente quitte à ''s'organiser'' pour la prochaine saison touristique », fait valoir le maire Boudreau en rappelant « qu'on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs.»

Promenade: le maire Boudreau attend toujours une réponse de Québec

Publié le 22 décembre 2015

La promenade de Percé.

©TC Media - Thierry Haroun


INFRASTRUCTURE. (Par Thierry Haroun) Pour le maire de Percé, André Boudreau, il est grand temps que Québec confirme son engagement et donc le financement pour la construction d'une toute nouvelle promenade.

Qui se promène à Percé ces temps-ci constatera à quel point cette infrastructure touristique foulée par des centaines de milliers de touristes en saison estivale est dans un état de désuétude avancée. La dernière tempête de mer qui s'y est abattue à la fin octobre a été, franchement dit, sa mise à mort.

On a quand même eu des discussions de coulisses (avec Québec), je vous dirais, sauf qu'il y a une urgence que des gens ne semblent pas comprendre concernant ce dossier.

André Boudreau

C'est dans ce contexte que le maire, André Boudreau, lance un cri d'alarme à Québec pour obtenir une réponse officielle quant à son véritable engagement pour la reconstruire dans son entièreté plutôt que de procéder à des réparations temporaires. Au téléphone, le ton était visiblement à l'impatience pour M. Boudreau. « On a quand même eu des discussions de coulisses (avec Québec), je vous dirais, sauf qu'il y a une urgence que des gens ne semblent pas comprendre concernant ce dossier. La promenade est drôlement importante pour l'industrie touristique et drôlement importante pour la protection du littoral. Pour nous, c'est clair, on veut se diriger vers une solution permanente et pour ça il faut se grouiller, là! »

Bien conscient que beaucoup de travail reste à faire pour débuter les travaux « comme finaliser les plans et devis, faire les tests nécessaires, confirmer les moyens qu'on va prendre et confirmer les différentes ententes avec les ministères... Sauf que nous, à la Ville, on a fait notre travail. On a présenté notre plan au gouvernement et on attend une réponse officielle. Écoutez, on ne peut pas investir un million de dollars (pour une réfection temporaire suivant la dernière tempête) puis après investir 10 autres millions pour tout reconstruire. Nous on vise une solution permanente quitte à ''s'organiser'' pour la prochaine saison touristique », fait valoir le maire Boudreau en rappelant « qu'on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs.»