Les chefs au défilé de la Fierté

La campagne en bref

Publié le 17 août 2015

Plusieurs chefs des partis politiques fédéraux étaient présents à cette activité.

©Josie Desmarais

Tous les chefs de partis fédéraux, sauf le conservateur et premier ministre sortant Stephen Harper, ont assisté hier après-midi à Montréal au défilé de la Fierté.

Le bloquiste Gilles Duceppe, le libéral Justin Trudeau, le néo-démocrate Thomas Mulcair et Elizabeth May, leader du Parti vert, ont pris un bain de foule dans les rues du centre-ville. Le maire de Montréal, Denis Coderre, était aussi sur place. Le président fondateur de Fierté Montréal, Éric Pineault, a dit ne pas être surpris qu'aucun représentant du Parti conservateur ne soit présent à l'événement, mais respecte la décision.

Procès Duffy: Trudeau redemande des explications

Le chef du Parti libéral a de nouveau hier reproché à son rival conservateur Stephen Harper de ne pas répondre directement aux questions à propos du scandale des dépenses du sénateur Mike Duffy. Justin Trudeau compte envoyer une lettre au premier ministre sortant pour lui poser des questions précises, étant donné puisqu’il refuse de répondre à celles des journalistes.

Mulcair souhaite le «congédiement» de Harper

Le chef néo-démocrate a demandé hier aux Canadiens de «congédier» le premier ministre sortant en raison du scandale du sénateur Mike Duffy. Thomas Mulcair a dit ne pas se concentrer sur les «subalternes», mais bien sur celui qui a nommé le sénateur et qui était responsable des employés, c'est-à-dire Stephen Harper.

Le Parti vert recrute un ex-député du NPD

Un ancien député lavallois du Nouveau Parti démocratique, José Nunez-Melo, exclu de ce parti il y a une semaine, se présentera sous les couleurs du Parti vert au scrutin du 19 octobre. La chef du PVC, Elizabeth May, en a fait l’annonce hier. M. Nunez-Melo avait critiqué le processus d’investiture du NPD dans la nouvelle circonscription de Vimy, et affirme avoir été écarté de la course.

En manchette

Brexit: Trudeau tente de rassurer les marchés canadiens

OTTAWA. Le premier ministre Justin Trudeau a tenté d'apaiser l'inquiétude des marchés canadiens, vendredi, en affirmant que le pays était en bonne position pour faire face à l'incertitude mondiale dans la foulée de la décision historique des Britanniques de quitter l'Union européenne.

Les chefs au défilé de la Fierté

La campagne en bref

Publié le 17 août 2015

Plusieurs chefs des partis politiques fédéraux étaient présents à cette activité.

©Josie Desmarais


Tous les chefs de partis fédéraux, sauf le conservateur et premier ministre sortant Stephen Harper, ont assisté hier après-midi à Montréal au défilé de la Fierté.

Le bloquiste Gilles Duceppe, le libéral Justin Trudeau, le néo-démocrate Thomas Mulcair et Elizabeth May, leader du Parti vert, ont pris un bain de foule dans les rues du centre-ville. Le maire de Montréal, Denis Coderre, était aussi sur place. Le président fondateur de Fierté Montréal, Éric Pineault, a dit ne pas être surpris qu'aucun représentant du Parti conservateur ne soit présent à l'événement, mais respecte la décision.

Procès Duffy: Trudeau redemande des explications

Le chef du Parti libéral a de nouveau hier reproché à son rival conservateur Stephen Harper de ne pas répondre directement aux questions à propos du scandale des dépenses du sénateur Mike Duffy. Justin Trudeau compte envoyer une lettre au premier ministre sortant pour lui poser des questions précises, étant donné puisqu’il refuse de répondre à celles des journalistes.

Mulcair souhaite le «congédiement» de Harper

Le chef néo-démocrate a demandé hier aux Canadiens de «congédier» le premier ministre sortant en raison du scandale du sénateur Mike Duffy. Thomas Mulcair a dit ne pas se concentrer sur les «subalternes», mais bien sur celui qui a nommé le sénateur et qui était responsable des employés, c'est-à-dire Stephen Harper.

Le Parti vert recrute un ex-député du NPD

Un ancien député lavallois du Nouveau Parti démocratique, José Nunez-Melo, exclu de ce parti il y a une semaine, se présentera sous les couleurs du Parti vert au scrutin du 19 octobre. La chef du PVC, Elizabeth May, en a fait l’annonce hier. M. Nunez-Melo avait critiqué le processus d’investiture du NPD dans la nouvelle circonscription de Vimy, et affirme avoir été écarté de la course.