Péladeau encourage à voter Bloc

Élections en bref...

Publié le 18 octobre 2015

PIerre K. Pélandeau en compagnie du chef du Bloc, Gilles Duceppe.

©Photo TC Media Archives

Le chef du Parti québécois, Pierre-Karl Péladeau, a publié hier une lettre dans laquelle il appuie ouvertement le Bloc québécois et encourage les électeurs à voter pour ce parti demain, «le seul et unique parti qui n’a que les intérêts des Québécoises et des Québécois à défendre».

Dans la missive intitulée «Un Bloc québécois fort, c’est un Québec qui se tient debout», publiée sur le site du Huffington Post, M. Péladeau louange le parti dirigé par Gilles Duceppe. «La présence d’un Bloc québécois fort à Ottawa constitue la meilleure garantie de se faire entendre, de faire valoir nos aspirations et de défendre nos valeurs», a écrit PKP. De passage à Sept-Îles hier, le chef bloquiste a prédit l'élection d'un gouvernement minoritaire et s'est dit convaincu d'obtenir la balance du pouvoir. «Non seulement on peut, mais on va l'obtenir», a-t-il dit, ajoutant que le Bloc pourra ainsi défendre l'intérêt des Québécois dans de nombreux dossiers, dont celui de l'oléoduc Énergie Est.

Trudeau prévient que rien n'est gagné

Alors que son parti est en avance dans les sondages en vue du scrutin de lundi, le chef libéral a prévenu hier que la victoire n'est pas acquise. «Cette élection n’est pas terminée. Elle sera très serrée. M. Harper a prouvé maintes fois qu’il est prêt à tout faire pour maintenir son pouvoir», a dit Justin Trudeau hier à Halifax. M. Trudeau a encouragé ses sympathisants à faire sortir le vote: «Allez cogner aux portes (…) Parlez avec vos voisins, votre famille et vos amis.»

Mulcair reste confiant

Bien que la possibilité de l'élection d'un gouvernement minoritaire libéral ou conservateur soit élevée, le chef néo-démocrate a répété hier que c’est le Nouveau Parti démocratique qui sera élu à Ottawa. «Nous allons nous battre jusqu’à lundi pour s’assurer que la gang du scandale des commandites du Parti libéral ne repasse jamais au pouvoir en formant le premier gouvernement NPD», a mentionné Thomas Mulcair, qui n'a pas voulu dire s'il resterait à la tête des néo-démocrates en cas de défaite.

En manchette

Du Festival de Cannes jusqu'aux Percéides

Les organisateurs des Percéides ont dévoilé aujourd'hui les membres du jury pour leur 8e Festival international de cinéma et d’art, et ces derniers ont déniché une grosse pointure en la personne de Charles Tesson.

Péladeau encourage à voter Bloc

Élections en bref...

Publié le 18 octobre 2015

PIerre K. Pélandeau en compagnie du chef du Bloc, Gilles Duceppe.

©Photo TC Media Archives


Le chef du Parti québécois, Pierre-Karl Péladeau, a publié hier une lettre dans laquelle il appuie ouvertement le Bloc québécois et encourage les électeurs à voter pour ce parti demain, «le seul et unique parti qui n’a que les intérêts des Québécoises et des Québécois à défendre».

Dans la missive intitulée «Un Bloc québécois fort, c’est un Québec qui se tient debout», publiée sur le site du Huffington Post, M. Péladeau louange le parti dirigé par Gilles Duceppe. «La présence d’un Bloc québécois fort à Ottawa constitue la meilleure garantie de se faire entendre, de faire valoir nos aspirations et de défendre nos valeurs», a écrit PKP. De passage à Sept-Îles hier, le chef bloquiste a prédit l'élection d'un gouvernement minoritaire et s'est dit convaincu d'obtenir la balance du pouvoir. «Non seulement on peut, mais on va l'obtenir», a-t-il dit, ajoutant que le Bloc pourra ainsi défendre l'intérêt des Québécois dans de nombreux dossiers, dont celui de l'oléoduc Énergie Est.

Trudeau prévient que rien n'est gagné

Alors que son parti est en avance dans les sondages en vue du scrutin de lundi, le chef libéral a prévenu hier que la victoire n'est pas acquise. «Cette élection n’est pas terminée. Elle sera très serrée. M. Harper a prouvé maintes fois qu’il est prêt à tout faire pour maintenir son pouvoir», a dit Justin Trudeau hier à Halifax. M. Trudeau a encouragé ses sympathisants à faire sortir le vote: «Allez cogner aux portes (…) Parlez avec vos voisins, votre famille et vos amis.»

Mulcair reste confiant

Bien que la possibilité de l'élection d'un gouvernement minoritaire libéral ou conservateur soit élevée, le chef néo-démocrate a répété hier que c’est le Nouveau Parti démocratique qui sera élu à Ottawa. «Nous allons nous battre jusqu’à lundi pour s’assurer que la gang du scandale des commandites du Parti libéral ne repasse jamais au pouvoir en formant le premier gouvernement NPD», a mentionné Thomas Mulcair, qui n'a pas voulu dire s'il resterait à la tête des néo-démocrates en cas de défaite.