L’économie circulaire des matières résiduelles


Publié le 2 juin 2017

Magalie Pouliot d’Exploitation Jaffa, Sophie Cantin de Recyc-Québec, David Bourdages du CIRADD, et Aude Buévoz de la MRC d’Avignon.

©TC Media – Frédéric Durand

MATIÈRES RÉSIDUELLES. Le projet Synergie Gaspésie, qui vise à créer une symbiose entre les industries, commerces et institutions (ICI) de la région afin qu’elles puissent trouver, dans les déchets des autres, une matière première qui pourrait leur servir, a été officiellement lancé.

Certains projets de cette nature existent déjà dans la région, tel que l’utilisation par la microbrasserie Le Naufrageur des résidus de fabrication de vin de fraises de la ferme Bourdages, pour la confection de sa bière du même nom. « Le contexte particulier de la Gaspésie, région principalement rurale et vaste, pose de nombreux défis aux organisations de notre territoire et les force à travailler autrement. Le projet Synergie Gaspésie vise à renforcer ces collaborations déjà existantes et à faire de la Gaspésie un modèle en matière d’économie circulaire », indique le directeur général du CIRADD, David Bourdages.

Le projet, qui bénéficie d’une enveloppe de 175 000 $ pour deux ans, dont 137 000 $ provient de Recyc-Québec, vise à aider cette symbiose à se créer entre les entreprises et organisations, et en assurer la pérennité.

« Le projet permet de ne plus voir les déchets comme de la matière à enfouir, mais comme de la matière première à utiliser. C’est difficile pour les entreprises de connaître les résidus des autres entreprises. Le projet permettra de faire un lien entre les entreprises », indique Magalie Pouliot, directrice générale d’Exploitation Jaffa.

Les échanges pourraient prendre plusieurs formes : gestion des matières résiduelles, approvisionnement en matière première, échange d’expertise, d’espace ou d’équipement, approvisionnement ou gestion groupé.

Les trois territoires de gestion des matières résiduelles que sont les MRC de Bonaventure et d’Avignon, les MRC de la Côte-de-Gaspé et du Rocher-Percé, et la MRC de la Haute-Gaspésie, auront chacun un comité local qui aura pour fonction de mobiliser les ICI de leur secteur, et d’orchestrer la mise en place d’une synergie entre eux. Un comité régional, piloté par le CIRADD en compagnie d’autres partenaires, aura pour fonction de dynamiser les comités locaux, et de mettre en commun les outils de partage d’information.

Le projet prévoit les échanges entre les ICI des trois territoires touchés, mais également la possibilité de faire du maillage à l’extérieur de la région.