La promenade de Percé s'inscrit dans la Stratégie maritime

Publié le 29 juin 2015

De gauche à droite : La préfète de Rocher-Percé, Diane Lebouthillier, le ministre Jean D'Amour et le maire de Percé, André Boudreau.

©Photo TC Media - Thierry Haroun

(Par Thierry Haroun) La construction d'une toute nouvelle promenade à Percé s'inscrit dans la Stratégie maritime du Québec, confirme le ministre régional, Jean D'Amour.

De passage à Percé le 26 juin en matinée pour rencontrer de nombreux acteurs du secteur touristique de la MRC du Rocher-Percé, le ministre assure que son gouvernement sera au rendez-vous en vue de reconstruire cette importante infrastructure.

Mais toute chose en son temps, précise-t-il. «Oui, c'est un projet qui est à mon avis incontournable. Il faut y donner une forme de coup d'envoi par la réalisation d'une étude environnementale. Nous sommes sollicités comme gouvernement. J'ai bien l'intention de répondre à ça le plus rapidement possible et de façon positive parce que c'est un beau projet» a-t-il déclaré lors d'un impromptu de presse au sortir de sa rencontre qui s'est tenue à l'Office de Tourisme du Rocher-Percé.

 

Le ministre a aussi tenu à dire que son gouvernement et les autorités locales, comme la Ville de Percé, vont travailler en étroite collaboration de sorte à mener ce projet à terme, et ce, «dans un horizon de quatre à cinq ans». Le maire de Percé, André Boudreau, est sorti de la rencontre avec le sourire.«On veut que ça marche. Je pense que c'est un départ qui est très intéressant.»

La préfète de Rocher-Percé, Diane Lebouthillier, qui a aussi assisté à la rencontre, partageait le même optimisme. «C'était en effet une rencontre très positive. D'ailleurs, il ne faut pas oublier que l'enjeu numéro un de la MRC, c'est de devenir la région récréotouristique numéro un au Québec!»

La reconstruction de la promenade pourrait coûter une trentaine de millions de dollars.

«C'était en effet une rencontre très positive. D'ailleurs, il ne faut pas oublier que l'enjeu numéro un de la MRC, c'est de devenir la région récréotouristique numéro un au Québec!»

Diane Lebouthillier

En manchette

Fête du Canada: ouvert ou fermé?

COMMERCE. Jour de fête pour certains, jour de congé pour d'autres et journée nationale du déménagement. Ouvert ou fermé? Telle est la question que bien des gens se posent en ce 1er juillet. Voici donc le portrait de la situation.

Quoi boire pour s’hydrater et se rafraîchir?

C’est le temps des vacances et se rafraîchir entre amis, sur le bord de la piscine ou en ville, ne rime pas toujours avec hydratation. Quand le thermomètre passe le cap des 30 °C, il est facile de se laisser tenter par nos boissons préférées, que ce soit le thé glacé, les jus ou encore les boissons frappées (smoothies). Ce que vous devez savoir, c’est que ces délices à boire sont, la plupart du temps, très sucrées et donc très caloriques. Pour y voir plus clair, voici les forces et faiblesses des plus populaires boissons estivales non alcoolisées.

La promenade de Percé s'inscrit dans la Stratégie maritime

Publié le 29 juin 2015

De gauche à droite : La préfète de Rocher-Percé, Diane Lebouthillier, le ministre Jean D'Amour et le maire de Percé, André Boudreau.

©Photo TC Media - Thierry Haroun


(Par Thierry Haroun) La construction d'une toute nouvelle promenade à Percé s'inscrit dans la Stratégie maritime du Québec, confirme le ministre régional, Jean D'Amour.

De passage à Percé le 26 juin en matinée pour rencontrer de nombreux acteurs du secteur touristique de la MRC du Rocher-Percé, le ministre assure que son gouvernement sera au rendez-vous en vue de reconstruire cette importante infrastructure.

Mais toute chose en son temps, précise-t-il. «Oui, c'est un projet qui est à mon avis incontournable. Il faut y donner une forme de coup d'envoi par la réalisation d'une étude environnementale. Nous sommes sollicités comme gouvernement. J'ai bien l'intention de répondre à ça le plus rapidement possible et de façon positive parce que c'est un beau projet» a-t-il déclaré lors d'un impromptu de presse au sortir de sa rencontre qui s'est tenue à l'Office de Tourisme du Rocher-Percé.

 

Le ministre a aussi tenu à dire que son gouvernement et les autorités locales, comme la Ville de Percé, vont travailler en étroite collaboration de sorte à mener ce projet à terme, et ce, «dans un horizon de quatre à cinq ans». Le maire de Percé, André Boudreau, est sorti de la rencontre avec le sourire.«On veut que ça marche. Je pense que c'est un départ qui est très intéressant.»

La préfète de Rocher-Percé, Diane Lebouthillier, qui a aussi assisté à la rencontre, partageait le même optimisme. «C'était en effet une rencontre très positive. D'ailleurs, il ne faut pas oublier que l'enjeu numéro un de la MRC, c'est de devenir la région récréotouristique numéro un au Québec!»

La reconstruction de la promenade pourrait coûter une trentaine de millions de dollars.

«C'était en effet une rencontre très positive. D'ailleurs, il ne faut pas oublier que l'enjeu numéro un de la MRC, c'est de devenir la région récréotouristique numéro un au Québec!»

Diane Lebouthillier