Énergie éolienne – encore laCAQ…

Publié le 22 juin 2015

Sylvie Roy, députée d'Arthabaska et porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d'énergie et ressources naturelles.

©Photo TC Media - Archives

Sylvie Roy, la députée d'Arthabaska et porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d'énergie et ressources naturelles, s'inquiète d'une nouvelle hausse des tarifs d'électricité à la suite de la transaction intervenue entre Hydro-Québec et le Parc éolien Messi'g Ugju's'n (Rivière-Nouvelle), en Gaspésie, soit d'acheter pour 1,3 milliard $ d'énergie éolienne au cours des 20 prochaines années.

« Le gouvernement libéral doit être transparent et nous dire clairement si ceci aura un impact sur les tarifs d'électricité que nous devons encore tous subir. Quand le kWh est acheté 10,3 cents aux producteurs et revendu 14,9 cents en moyenne aux clients, qui payent cette nouvelle hausse ? Encore et toujours les contribuables », souligne la députée, qui rappelle que l'actuel ministre de l'Énergie, Pierre Arcand, avait pourtant promis un changement de culture à la société d'État.

La députée rappelle également que la Régie de l'énergie soutient que 72% de la hausse applicable depuis le 1er avril dernier provenait principalement de l'éolien. « Le ministre responsable d'Hydro-Québec reconnait lui-même que les Québécois sont plus taxés depuis le retour des libéraux au pouvoir. Pourquoi ne prêche-t-il pas par l'exemple dans son propre ministère afin de donner un répit aux contribuables ? », questionne Sylvie Roy, qui dit craindre une seconde augmentation puisqu'Hydro-Québec fera, au cours de l'été, sa demande à la Régie de l'énergie concernant la hausse des factures pour 2016. « Le ministre Pierre Arcand doit mettre son poing sur la table et militer publiquement contre une hausse des tarifs en 2016. C'est maintenant ou jamais » ajoute la députée.

Rappelons que lors de la plus récente session parlementaire à l'Assemblée nationale, la Coalition Avenir Québec a présenté une motion rappelant la promesse électorale du Parti libéral de limiter la hausse des tarifs d'électricité à l'inflation et soulignant que l'augmentation des tarifs d'électricité imposée depuis le 1er avril représente déjà près du double du taux d'inflation.

« Le ministre responsable d'Hydro-Québec reconnait lui-même que les Québécois sont plus taxés depuis le retour des libéraux au pouvoir. Pourquoi ne prêche-t-il pas par l'exemple dans son propre ministère afin de donner un répit aux contribuables ? »

Sylvie Roy

Énergie éolienne – encore laCAQ…

Publié le 22 juin 2015

Sylvie Roy, députée d'Arthabaska et porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d'énergie et ressources naturelles.

©Photo TC Media - Archives


Sylvie Roy, la députée d'Arthabaska et porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d'énergie et ressources naturelles, s'inquiète d'une nouvelle hausse des tarifs d'électricité à la suite de la transaction intervenue entre Hydro-Québec et le Parc éolien Messi'g Ugju's'n (Rivière-Nouvelle), en Gaspésie, soit d'acheter pour 1,3 milliard $ d'énergie éolienne au cours des 20 prochaines années.

« Le gouvernement libéral doit être transparent et nous dire clairement si ceci aura un impact sur les tarifs d'électricité que nous devons encore tous subir. Quand le kWh est acheté 10,3 cents aux producteurs et revendu 14,9 cents en moyenne aux clients, qui payent cette nouvelle hausse ? Encore et toujours les contribuables », souligne la députée, qui rappelle que l'actuel ministre de l'Énergie, Pierre Arcand, avait pourtant promis un changement de culture à la société d'État.

La députée rappelle également que la Régie de l'énergie soutient que 72% de la hausse applicable depuis le 1er avril dernier provenait principalement de l'éolien. « Le ministre responsable d'Hydro-Québec reconnait lui-même que les Québécois sont plus taxés depuis le retour des libéraux au pouvoir. Pourquoi ne prêche-t-il pas par l'exemple dans son propre ministère afin de donner un répit aux contribuables ? », questionne Sylvie Roy, qui dit craindre une seconde augmentation puisqu'Hydro-Québec fera, au cours de l'été, sa demande à la Régie de l'énergie concernant la hausse des factures pour 2016. « Le ministre Pierre Arcand doit mettre son poing sur la table et militer publiquement contre une hausse des tarifs en 2016. C'est maintenant ou jamais » ajoute la députée.

Rappelons que lors de la plus récente session parlementaire à l'Assemblée nationale, la Coalition Avenir Québec a présenté une motion rappelant la promesse électorale du Parti libéral de limiter la hausse des tarifs d'électricité à l'inflation et soulignant que l'augmentation des tarifs d'électricité imposée depuis le 1er avril représente déjà près du double du taux d'inflation.

« Le ministre responsable d'Hydro-Québec reconnait lui-même que les Québécois sont plus taxés depuis le retour des libéraux au pouvoir. Pourquoi ne prêche-t-il pas par l'exemple dans son propre ministère afin de donner un répit aux contribuables ? »

Sylvie Roy