Fonds vert : Ciment McInnis n’a pas fait de demande

Alain Lavoie alain.lavoie@tc.tc Publié le 26 février 2016

Ciment McInnis n'a pas encore fait de demandes financières au Fonds vert.

©Photo Ciment McInnis,.

Ciment McInnis n’a fait aucune demande d’aide au Fonds vert du Gouvernement du Québec à date et poursuit ses analyses et scénarios dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre de la future cimenterie.

: Devant le tollé des derniers jours dans plusieurs grands médias de la province, Ciment McInnis a tenu à réaffirmer qu’elle fait des efforts pour l’environnement. « Nous sommes les premiers à vouloir diminuer notre empreinte environnementale », affirme Madame Maryse Tremblay, directrice communications et responsabilité sociale d’entreprise chez Ciment McInnis.  

« Ça fait longtemps que nous en parlons à travers notre projet et nous avons un plan de réduction des gaz à effet de serre (GES) qui est en action et nous sommes disposés à utiliser des sources énergétiques qui nous permettraient de réduire notre empreinte ou encore utiliser des technologies de capture de carbone en autant que ces solutions soient disponibles, qu’elles soient compatibles avec nos installations et que cela permette à l’entreprise de rester compétitive. »

Rappelons que le ministre des Ressources naturelles, Pierre Arcand, a laissé entendre récemment que le projet de Port-Daniel–Gascons pourrait recevoir l’aide du Fonds vert.

Maryse Tremblay met des bémols là-dessus en affirmant que « nous n’avons pas fait de demandes au gouvernement pour le Fonds vert. On nous offre la possibilité, mais de notre côté, nous n’avons pas fait de demandes » de financement.

Utilisation de la biomasse

Le 26 juin dernier, Ciment McInnis et l’Association forestière de Saint-Elzéar ont signé une entente de coopération afin d’étudier la faisabilité d’utiliser la biomasse forestière comme combustible d’appoint à la cimenterie actuellement en construction à Port-Daniel–Gascons.

L’utilisation de cette ressource disponible s’inscrit comme une alternative aux combustibles fossiles qui permettrait à la cimenterie de réduire ses émissions de gaz à effet de serre. À cet effet, Ciment McInnis a déjà prévu les équipements nécessaires à l’utilisation de cette ressource dans la nouvelle usine de Port-Daniel-Gascons.

« Nous travaillons présentement sur le dossier de la biomasse pour voir un peu comment tout ça pourrait fonctionner. Et, si ça fonctionne, cela nous permettrait de diminuer de façon importante nos GES », ajoute Mme Tremblay.

En manchette

Du Festival de Cannes jusqu'aux Percéides

Les organisateurs des Percéides ont dévoilé aujourd'hui les membres du jury pour leur 8e Festival international de cinéma et d’art, et ces derniers ont déniché une grosse pointure en la personne de Charles Tesson.

Fonds vert : Ciment McInnis n’a pas fait de demande

Alain Lavoie alain.lavoie@tc.tc Publié le 26 février 2016

Ciment McInnis n'a pas encore fait de demandes financières au Fonds vert.

©Photo Ciment McInnis,.


Ciment McInnis n’a fait aucune demande d’aide au Fonds vert du Gouvernement du Québec à date et poursuit ses analyses et scénarios dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre de la future cimenterie.

: Devant le tollé des derniers jours dans plusieurs grands médias de la province, Ciment McInnis a tenu à réaffirmer qu’elle fait des efforts pour l’environnement. « Nous sommes les premiers à vouloir diminuer notre empreinte environnementale », affirme Madame Maryse Tremblay, directrice communications et responsabilité sociale d’entreprise chez Ciment McInnis.  

« Ça fait longtemps que nous en parlons à travers notre projet et nous avons un plan de réduction des gaz à effet de serre (GES) qui est en action et nous sommes disposés à utiliser des sources énergétiques qui nous permettraient de réduire notre empreinte ou encore utiliser des technologies de capture de carbone en autant que ces solutions soient disponibles, qu’elles soient compatibles avec nos installations et que cela permette à l’entreprise de rester compétitive. »

Rappelons que le ministre des Ressources naturelles, Pierre Arcand, a laissé entendre récemment que le projet de Port-Daniel–Gascons pourrait recevoir l’aide du Fonds vert.

Maryse Tremblay met des bémols là-dessus en affirmant que « nous n’avons pas fait de demandes au gouvernement pour le Fonds vert. On nous offre la possibilité, mais de notre côté, nous n’avons pas fait de demandes » de financement.

Utilisation de la biomasse

Le 26 juin dernier, Ciment McInnis et l’Association forestière de Saint-Elzéar ont signé une entente de coopération afin d’étudier la faisabilité d’utiliser la biomasse forestière comme combustible d’appoint à la cimenterie actuellement en construction à Port-Daniel–Gascons.

L’utilisation de cette ressource disponible s’inscrit comme une alternative aux combustibles fossiles qui permettrait à la cimenterie de réduire ses émissions de gaz à effet de serre. À cet effet, Ciment McInnis a déjà prévu les équipements nécessaires à l’utilisation de cette ressource dans la nouvelle usine de Port-Daniel-Gascons.

« Nous travaillons présentement sur le dossier de la biomasse pour voir un peu comment tout ça pourrait fonctionner. Et, si ça fonctionne, cela nous permettrait de diminuer de façon importante nos GES », ajoute Mme Tremblay.