Le chemin de fer gaspésien en quelques dates depuis 10 ans

Publié le 5 décembre 2016

En 2011, on dévoile une étude situant le coût de réfection du tronçon Matapédia-Gaspé à 93,5 millions$ pendant 25 ans.

©Photo TC Media - Archives

Voici quelques dates importantes dans le dossier du train, marchandises et passagers, au cours des dix dernières années dans notre région.

2006: Formulation d'une requête pour vente ou pour abandon de l'axe Matapédia-Chandler par Chemins de fer du Québec et sa filiale, Chemin de fer de la Baie-des-Chaleurs, l'ancien propriétaire du tronçon Matapédia-Chandler. La demande survient un an après la fermeture de la cartonnerie Smurfit-Stone, de New Richmond.

2007: En juin, les gouvernements québécois et canadien annoncent qu'ils accordent une subvention pour l'achat, par la Société du chemin de fer de la Gaspésie (propriétaire depuis 1997 du tronçon Chandler-Gaspé), de l'axe Matapédia-Chandler.

2009: En novembre, Temrex, déjà le plus important client de la Société du chemin de fer de la Gaspésie, triple son volume de marchandises par rail en débutant le transport de copeaux à destination de la papeterie de Rivière-du-Loup.

2010: En novembre, obtention par Rail GD de son premier contrat de réparation d'une voiture de passagers pour Via Rail.

2011: Dévoilement en décembre d'une étude réalisée par Hatch Mott MacDonald situant le coût de réfection du tronçon Matapédia-Gaspé à 93,5 millions$ pour sécuriser l'emprise pendant 25 ans.

2012: Le gouvernement libéral de Jean Charest annonce en mai la somme de 17 millions$ en deux ans pour la réfection du tronçon Matapedia-Gaspé.

2013: Le gouvernement péquiste de Pauline Marois annonce, en mai, une somme de 10 millions$, à investir surtout entre Percé et Gaspé pour réparer les ponts et permettre le passage du train touristique Amiral. En août, l'utilisation d'une solution saline comme défoliant mène à la suspension du service passagers de Via Rail.

2014: Une étude de la firme-conseil AECOM situe à 122 millions$ le coût de réfection du tronçon Matapédia-Gaspé. En novembre, la Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG) se place sous la protection des tribunaux, en raisons de créances de 3,9 millions$. La SCFG demeure l'exploitant du tronçon.

2015: En mars, Transport-Québec annonce son intention d'acquérir le tronçon Matapédia-Gaspé. La transaction est finalisée en mai. Une autre étude, plus poussée et réalisée par Canarail, réduit à 86 millions$ la réfection du tronçon.

2016: Expansion considérable du potentiel de transport par rail en Gaspésie. Si les projets sérieux se réalisent, le trafic pourrait passer de 1 600 wagons à près de 10 000 wagons par an.

(Source: Gilles Gagné, collaboration spéciale)