La ministre Diane Lebouthillier prête à relever les défis

Publié le 4 novembre 2015

La ministre Diane Lebouthillier.

©Photo TC Media - Archives

(Par Thierry Haroun)La nouvelle ministre du Revenu national au sein du gouvernement Trudeau, Diane Lebouthillier, se dit prête à relever ce défi.

L'ex-préfète de Rocher-Percé est désormais au saint des saints. Au sortir de son premier conseil des ministres, soit un peu après 17 h le 4 novembre, elle était visiblement fébrile et enthousiasmée par les responsabilités qui lui incombent désormais de même que par la confiance que lui a accordée le premier ministre Trudeau.

« Je suis très fière pour le comté de la Gaspésie-les-îles de me retrouver au sein du conseil des ministres. Je suis excessivement contente! Ce premier conseil des ministres a été une occasion de se mettre au fait de son fonctionnement et des règles à suivre de même que d'être au fait des compétences de toutes les personnes qui sont autour de la table. C'est d'autant plus intéressant qu'il y a autant de femmes que d'hommes! »

Malgré ses tâches ministérielles, elle entend bien être présente dans la région. « Oui. Ça pour moi c'est important. J'ai été élue au départ comme députée du comté de la Gaspésie-les-îles. Et mon intention, c'est d'être présente dans mon comté à toutes les semaines. »

Elle compte également honorer la promesse des libéraux de réformer l'assurance-emploi à la faveur des travailleurs et des chômeurs «En effet. Et je peux déjà vous dire que M. Trudeau nous a dit lors de ce premier conseil des ministres qu'il fallait d'honorer les promesses qui ont été faites (pendant la campagne électorale). On a une obligation de les réaliser. On a quatre ans pour le faire. »

Mais avant toute chose, une équipe de travail est en train de se mettre en place autour de la nouvelle ministre. « Il y a présentement autour de moi de gens qui reçoivent des curriculum vitae. On est aussi à établir des bureaux de comté. Il y en aura un en Haute-Gaspésie, un du côté sud de la Gaspésie et un autre aux Îles-de-la-Madeleine. »

 

«Et je peux déjà vous dire que M. Trudeau nous a dit lors de ce premier conseil des ministres qu'il fallait honorer les promesses qui ont été faites (pendant la campagne électorale). On a une obligation de les réaliser. On a quatre ans pour le faire. »

Diane Lebouthillier

La ministre Diane Lebouthillier prête à relever les défis

Publié le 4 novembre 2015

La ministre Diane Lebouthillier.

©Photo TC Media - Archives


(Par Thierry Haroun)La nouvelle ministre du Revenu national au sein du gouvernement Trudeau, Diane Lebouthillier, se dit prête à relever ce défi.

L'ex-préfète de Rocher-Percé est désormais au saint des saints. Au sortir de son premier conseil des ministres, soit un peu après 17 h le 4 novembre, elle était visiblement fébrile et enthousiasmée par les responsabilités qui lui incombent désormais de même que par la confiance que lui a accordée le premier ministre Trudeau.

« Je suis très fière pour le comté de la Gaspésie-les-îles de me retrouver au sein du conseil des ministres. Je suis excessivement contente! Ce premier conseil des ministres a été une occasion de se mettre au fait de son fonctionnement et des règles à suivre de même que d'être au fait des compétences de toutes les personnes qui sont autour de la table. C'est d'autant plus intéressant qu'il y a autant de femmes que d'hommes! »

Malgré ses tâches ministérielles, elle entend bien être présente dans la région. « Oui. Ça pour moi c'est important. J'ai été élue au départ comme députée du comté de la Gaspésie-les-îles. Et mon intention, c'est d'être présente dans mon comté à toutes les semaines. »

Elle compte également honorer la promesse des libéraux de réformer l'assurance-emploi à la faveur des travailleurs et des chômeurs «En effet. Et je peux déjà vous dire que M. Trudeau nous a dit lors de ce premier conseil des ministres qu'il fallait d'honorer les promesses qui ont été faites (pendant la campagne électorale). On a une obligation de les réaliser. On a quatre ans pour le faire. »

Mais avant toute chose, une équipe de travail est en train de se mettre en place autour de la nouvelle ministre. « Il y a présentement autour de moi de gens qui reçoivent des curriculum vitae. On est aussi à établir des bureaux de comté. Il y en aura un en Haute-Gaspésie, un du côté sud de la Gaspésie et un autre aux Îles-de-la-Madeleine. »

 

«Et je peux déjà vous dire que M. Trudeau nous a dit lors de ce premier conseil des ministres qu'il fallait honorer les promesses qui ont été faites (pendant la campagne électorale). On a une obligation de les réaliser. On a quatre ans pour le faire. »

Diane Lebouthillier